Menu Fermer

TRANSMEDIA & WEBDOCUMENTAIRE

IUT St-Dié-des-Vosges

Depuis 2014, les étudiants découvrent les éléments de base d’un dispositif transmédia : en 1ère année, de manière générale, et en 3e année, avec un focus sur le contenu de marque. Au cours de leur travaux pratiques, ils imaginent des sites, des applications, des jeux mêlant plusieurs médias pour explorer des thématiques qui changent chaque année. On peut dire qu’ils ne manquent pas d’imagination !

Travail préparatoire d’étudiants

LES MÉTIERS

Etude du webdesign d’un site déjà existant :

Préparation et extrait d’un webdoc sur les boulangers :

Travail préparatoire d’étudiants

LES PLANTES

Imaginez un monde qui opposerait les piments, les haricots et les surpuissants malboufs – un jeu et une websérie pour découvrir les bienfaits d’une alimentation équilibrée.

Que vous soyez novices ou amateur aguerri, ce site vous donnera des conseils. Un simulateur permet, lorsque vous recevez votre premier bonsaï de bien vous en occuper. Des tutoriels vous accompagnent dans votre passion. Le site permet également d’accéder à une boutique spécialisée et à des contenus culturels.

Grâce à cet escape game, plongez dans un univers rétro-futuriste pour mieux connaître les plantes carnivores. A chaque étape, vous découvrez une plante de plus en plus rare et vous accédez à un bon de réduction qui vous permettra de l’acquérir.

Une campagne de sensibilisation autour du cannabis et des relations sexuelles à risque. Pour éviter le côté trop institutionnel et culpabilisant, les étudiants ont imaginé une websérie couplée à une série documentaire permettant de connaître les dangers liés à la prise de drogues durant l’acte sexuel sans pour autant évacuer l’érotisme et en y ajoutant une part d’intrigue.

Travail préparatoire d’étudiants

ARTISTES & CONTENU de MARQUE

 

Une campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes. Les étudiants incarnent ONU Femmes. Après avoir étudié les valeurs et campagnes de cette organisation, ils ont décidé d’y associer les oeuvres de Shepard Fairey. L’idée serait de créer une oeuvre nouvelle chaque mois dans une autre ville. Cette oeuvre se modifierait au fur et à mesure grâce à un projecteur. En effet, les femmes seraient invitées anonymement à télécharger une application et à positionner sur le corps de l’oeuvre les brutalités auxquelles elles ont fait face. L’oeuvre serait ainsi de plus “blessée”. Une campagne serait associée sur les réseaux avec le hashtag “#EcoutezMoiAussi” dont les principaux tweets seraient projetés aussi sur le mur autour de l’oeuvre.

Et si IKEA s’inspirait des oeuvres de Jean Hans Arp pour créer une nouvelle ligne de meubles ? L’intérêt de la campagne de communication imaginée par les étudiants, c’est de mélanger les capacités de plusieurs réseaux en associant des vue 360° sur facebook dans lesquelles meubles et sculptures seraient disposés à un compte Instagram spécifique, puis à un accès à la boutique en ligne (possible depuis Instagram). A cela s’ajouterait un quizz pour découvrir les oeuvres de l’artiste et les meubles qui en sont inspirés.

Les publicités de Nike sont généralement sophistiquées, peut-être pourraient-ils s’associer à un musée. Les étudiants ont imaginé que lors de la journée internationale du handicap, Nike remplace par exemple le Discobole de Myron par un artefact similaire avec une prothèse dans le musée où il est généralement exposé. Par ailleurs, une partie des entrées achetées durant cette journée pourrait être reversée à des associations qui promeuvent l’inclusion des personnes handicapées (en particulier dans le sport ou les arts). L’ensemble serait relayé via la publicité classique ou sur les réseaux par des photomontages mêlant sculptures connues et prothèses ou éléments liés au handicap.